Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profession Sourcing

  • : PROFESSION SOURCING
  • : Depuis bientôt 8 ans, je réalise pour le compte de centaines d'entreprises françaises des missions de sourcing en Chine. Ce blog a pour vocation à vous faire partager mon analyse et mon expérience. J'espère ainsi vous aider à vous familiariser avec le sourcing en Asie, et, plus particulièrement, en Chine. Parce qu'un importateur averti en vaut deux...
  • Contact

Auteur : Yen Tchéou

Directrice de Asia Expert Solutions
www.asiexpert.com

Rechercher Dans Ce Blog :

22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 10:35

Bref, pour ne pas avoir la honte, sachez ces quelques règles non dites mais universelles en Asie…

 

 

1) La cérémonie du thé (ou du café)

Dans tous les pays asiatiques, on vous proposera du thé ou du café à votre arrivée. Ne le refusez sous aucun prétexte. Acceptez ce que l'on vous offre. En effet, comment pourriez vous établir l'harmonie en refusant la première chose que l'on vous propose ?

Par contre, rien ne vous oblige à boire cette boisson. Vous pouvez poliment y tremper vos lèvres et la laisser ensuite sur la table.

 

2) La carte de visite

La carte de visite, c'est le sésame à l'établissement d'une relation, elle est donc absolument indispensable dans toute l'Asie. Il est essentiel que vous portiez la plus grande attention à la carte de visite que vous remet votre interlocuteur. Lisez-la avant de la ranger sur la table. Il est très impoli de ranger immédiatement une carte de visite sans l'avoir lue au préalable. Vous pouvez ensuite les disposer devant vous, face à chaque interlocuteur.

La carte se donne très poliment à deux mains. Vous devez présenter la carte de façon à ce qu'elle soit lisible pour votre interlocuteur. Et bien sûr, les cartes s'échangent individuellement avec chaque interlocuteur et ne se distribuent pas à la volée à l'ensemble des gens que vous rencontrez…

 

3) Utilisation de l'interprète

Il peut arriver que vous fassiez appel à un interprète. Ce dernier sera même indispensable dans de nombreux occasions. Il est indispensable que vous utilisiez un traducteur que vous avez choisi et non un traducteur proposé par la partie adverse. Vous risqueriez, dans le cas contraire, que vos propos soient interprétés et exprimés par une personne qui n'est pas complètement dans votre camp.

Pour bien l'utiliser, il faut que votre traducteur connaisse vos intentions. Au-delà du vocabulaire technique qu'il peut avoir à perfectionnner en vue des entretiens, il faut surtour l'informer à l'avance de votre stratégie de négociation ou des objectifs de votre visite.

Enfin, et c'est le plus important, regardez votre interlocuteur asiatique et non l'interprète lorsque vous parlez. De même lorsque votre interlocuteur vous répond.

 

4) Les cadeaux

L'échange de cadeau (le mot le plus important étant échange et non cadeau) relève de deux ordres :

- le rituel : le cadeau idéal est souvent une spécialité de votre pays ou de votre région. Il est essentiel que le cadeau soit emballé. Lorsque c'est vous qui recevez un cadeau, il est poli de ne pas l'ouvrir en public.

- la relation : il s'agit de montrer de manière symbolique le début d'une relation : on peut dire que c'est le geste qui compte et non la valeur du cadeau.

 

 

5) La tenue vestimentaire

Même dans les pays les plus décontractés du point de vue vestimentaire (Inde, Thailande, Singapour), vous remarquerez que les tenues sont toujours impeccables, propres et repassées. Vous pouvez vous attendre à un extrême classicisme ou du moins à un conservatisme vestimentaire.

 

 

6) Le contact physique

La proximité physique (embrassades et autres contacts corporels) est une habitude latine que ne partagent pas du tout les Asiatiques. Ces derniers font à ce sujet preuve d'une grande réserve. Les contacts physiques sont par conséquent à éviter avec la plupart de vos interlocuteurs asiatiques, et à proscrire absolument entre personnes de sexe opposé.

 

 

7) Le repas

Tous les Asiatiques ne sont pas habitués à la nourriture occidentale, aussi le mieux est de vérifier auprès d'eux s'ils préfèrent un repas chinois, coréen, thai, indien ou un repas occidental. Dans la majorité des cas, le choix se portera sur un repas de leur cuisine nationale.

N'oubliez pas que 40% des indiens environs sont végétariens. Et attention, tous repas chinois comporte au moins un plat chaud, et le déjeuner est à 12 heures au plus tard. Alors oubliez définitivement l'idée de faire une réunion avec plateau-repas froid vers 13 heures…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires