PROFESSION SOURCING

  • : Depuis bientôt 8 ans, je réalise pour le compte de centaines d'entreprises françaises des missions de sourcing en Chine. Ce blog a pour vocation à vous faire partager mon analyse et mon expérience. J'espère ainsi vous aider à vous familiariser avec le sourcing en Asie, et, plus particulièrement, en Chine. Parce qu'un importateur averti en vaut deux...
  • Contact
  • : Chine sourcing import export asiexpert asia expert Actualité
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Auteur : Yen Tchéou

Directrice de Asia Expert Solutions
www.asiexpert.com

Rechercher dans ce blog :

Dimanche 22 août 2010 7 22 /08 /Août /2010 10:46

 

magnet.pngLes magnets peuvent être classés comme produits dangereux et dans ce cas, ils ne peuvent être expédiés en avion que dans certaines conditions.

Selon l'instruction d'emballage n° 902 de l'IATA, l'envoi d'un aimant fait partie d'une des trois catégories suivantes :

1) Expédition par avion exclue (champ magnétique trop important)
Si le colis contenant l'aimant (un éventuel emballage protégeant contre le champ magnétique inclus) crée un champ magnétique de plus de 0,00525 Gauss à une distance de 4,6 mètres (quelque soit la direction), le transport du colis par avion est, en principe, interdit.
Pour mesurer l'intensité du champ magnétique, vous pouvez également utiliser une boussole que vous placez à 4,6 m de distance. Si l'aiguille est déviée de plus de deux degrés, le test n'a pas réussi et le transport est interdit.

 

2) Transport sans problèmes (champ magnétique très faible)
Le deuxième test, plus strict, exige que le champ magnétique ait une distance de 2,1 m. du colis, soit inférieur à 0,002 Gauss (ou que la boussole placée à cette distance soit déviée de moins de 0,5 degré).
Si le test réussit, le colis est considéré comme "non-magnétisé" est peut être expédié sans autres mesures. Dans ce cas, nous recommandons de joindre une déclaration d'expéditeur au colis pour confirmer que le colis a réussi le test strict et qu'il est à considérer comme non-magnétisé. Cette précaution pourrait éviter d'éventuels retards suite aux contrôles de la part de l'administration.

 

3) Expédition en tant que produit dangereux (tous les autres cas)
Si le premier test a réussi mais pas le deuxième, le colis doit être déclaré comme produit dangereux, ce qui implique des frais de transport plus élevés et des précautions supplémentaires. De plus, certains aéroports ne peuvent pas être desservis.

Il est donc souhaitable que le deuxième test, le plus strict, réussisse et que le colis puisse être expédié par avion sans mesures spéciales.

Cette instruction d'emballage présente la grande difficulté que les mesures ne peuvent être prises que par des appareils spéciaux très onéreux. La plupart des appareils de mesure ne peuvent plus détecter des champs magnétiques aussi faibles et pratiquement toutes les boussoles ne disposent pas d'une sensibilité ou d'une précision de lecture suffisantes pour permettre d'effectuer correctement ce test.

Nous sommes en train de réaliser une station de mesure pour effectuer ces tests pour nos clients en cas de besoin et pour munir le colis sur demande d'un blindage (= tôles de fer ferromagnétiques). Jusque-là, en cas de doute, nous devons vous recommander de renoncer au transport aérien.

 

 

Si le transport n'est pas effectué par avion, les aimants ne sont d'ailleurs pas considérés comme produit dangereux donc aucun problème pour un envoi par voie maritime ou routier.

 

Publié dans : Définitions et Normes - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés