Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profession Sourcing

  • : PROFESSION SOURCING
  • : Depuis bientôt 8 ans, je réalise pour le compte de centaines d'entreprises françaises des missions de sourcing en Chine. Ce blog a pour vocation à vous faire partager mon analyse et mon expérience. J'espère ainsi vous aider à vous familiariser avec le sourcing en Asie, et, plus particulièrement, en Chine. Parce qu'un importateur averti en vaut deux...
  • Contact

Auteur : Yen Tchéou

Directrice de Asia Expert Solutions
www.asiexpert.com

Rechercher Dans Ce Blog :

25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 10:00

Tout le monde se souvient de l'affaire qui a fait grand bruit en 2007 concernant le rappel de 18 millions de jouets Mattel aux Etats Unis. Un problème de plomb dans les peintures et de pièces défectueuses. 
A cette occasion, la Chine, qui exporte 80% des jouets américains, a été pointée du doigt.
Beaucoup de fabricants ont dû fermer leurs usines. Certains patrons, criblés de dettes, se sont même suicidés.
Mais combien se rappellent que les pièces défectueuses (les aimants s'enlevaient et entraînaient un risque d'ingestion) étaient dues à un défaut de conception des donneurs d'ordres, soit Mattel lui même, qui s'est finalement excusé auprès du gouvernement chinois ?

Les conséquences de ces petits scandales ont fait réagir les autorités chinoises.
Moi même, qui ai travaillé sur la conception de nombreux jouets, je n'en reviens pas. A présent, tous les jouets destinés à l'export doivent être contrôlés par une autorité gouvernementale chargée du contrôle qualité et des normes.

Ainsi pour mes jeux de sociétés pourtant certifiés conformes EN71 avec mention pour plus de 7 ans bien visible sur la boite, on m'a obligée à coller l'étiquette "risque d'injection 0-3 ans" à l'extérieur de la boite.
Quant à mes lapins en peluche, pourtant certifiés conformes en France, ils n'ont pas sortir de Chine qu'après un double contrôle d'un laboratoire de test chinois.

Oui, les chinois ont mis les bouchés doubles sur les normes. Et peut-être, demain, seront-ils aussi, voire plus sévères que les européens...

Partager cet article

Repost 0

commentaires